X-Clim

16 mai, 2008

Les nuages de Chengdu

Classé sous Climat — chamok @ 22:11

Les nuages et les séismes vont très bien ensemble..

Nuages précédent un séisme, ou perturbation atmo. venant après.

Il suffit pour le constater de surveiller les cartes satellites météo et il pourrait bien en être de même pour le volcanisme et les cyclones

Les nuages sont toujours immobiles et alignés en ne respectant aucun critère de la physique atmosphérique en vigueur. Même à l’arrivée d’un front opposé, il ne changeront pas de position. Voilà qui est dit, pour vous les futurs sismologues qui seraient parmi nous et qui voudraient à leur tour faire de la prédiction/prévision sismo

Coller un petit algorithme dans un lecteur de cartes météo peut sembler être une bonne base de vérification.

Ce que j’en dit..

Cette video nous arrange le coup avec Haarp, pourquoi pas aussi.. puisque ça existe. Les nuages arrivent à 4’55 »

http://www.dailymotion.com/video/x5fewe

 

Sarko

 

6 mai, 2008

Kyoto est mort et vous ne le savez toujours pas !!!

Classé sous Climat — chamok @ 0:37

N’attendez rien de vos chers médias, ils auraient trop honte de vous avouer qu’ils vous ont menti jours et nuits durant des
années.

Les 2 pieds sur le frein, Kyoto s’est donc écrasé dans un abime et dans un silence médiatique absolu.
Ils reviendront, ont-ils prévenu avant leur suicide! ..
C’est çà.. c’est çà… Ils peuvent toujours essayer.. Ils seront attendus..

- Bonnn.. et on fait quoi alors maintenant?
- On attend qu’ils nous remboursent? – Que les « journalistes » présentent leurs excuses pour n’avoir JAMAIS une seule fois vérifier la source des énormités qu’ils nous racontaient?
- …
- Que va t-on devenir sans ces escrocs institutionnels?
Une petite voix du fond de la salle..
.. » y a-t-il une vie après Kyoto? »

- Pour le moment, on va continuer à les ignorer.. dans un premier temps! On verra après à décider de leur sort..
-Après quoi !?
- Après avoir repris un peu plus de sérénité pour affronter le refroidissement de l’atmosphère terrestre.
Rien d’anthropique mais toujours que du cyclique..:
Tant pis pour ceux qui ne savait pas et/ou préféraient écouter et amplifier le catastrophisme kyotisque. Comme déjà dit maintes fois, on a les noms de tous ces prophètes convertis à l’hérésie du « Réchauffement global d’origine anthropique ». Nous verrons à les publier ou quoi, comme cela se fait déjà par ailleurs depuis un certain temps.
…hop>>>:

Nous commençons à vire un cycle solaire important qui va nous apporter quantité de petites et grandes misères en
tous genres.. Les famines commes les révolutions, les pandémies, les cataclysmes volcaniques ou sismiques, des « perturbations » (faible mot!) magnétiques, …etc… qui sont régis par des cycles et ce cycle actuel va voir la conjonction de plusieurs cycles.
Quels sont-ils?
- !??
Vous les connaissez aussi bien que moi ou bien faites un relevé des cataclysmes hors les idéologies.
- Bein tiens.. pourquoi d’un coup, les religions seraient-elles un frein à la connaissance?
pff mais t’en a des idées! C’est tout toi çà alors! Tu crois 15 ans de baratins kyotisque et t’imagine que 5 000 années de bourrage de crane de religions auraient laissé indemne les capacités humaines à savoir ce qu’il en est de la Vérité.. ..Je rêve..
Mais si.. mais si.. j’ai fais l’effort de chercher et d’apprendre, je sais. Faut dire que j’ai que ça a faire….et c’est pas le sujet de cette rubrique. Un autre jour, ici ou ailleurs. On verra le moment venu, nous en sommes au Chaud/Froid climatique

Le refroidissement va donc continuer à s’accentuer durant les années à venir, ce qui est loin d’être une bonne chose contrairement à ce qu’aurait pû être un réchauffement ou même (Surtout!) un accroissement de CO2
Encore plus de froid veut dire, encore plus de pollution, encore plus de pétrole à mettre dans le chauffage, dans les moyens de production alimentaire, …Les famines vont se multiplier dans différents pays à cause du déficit de production et de pouvoir se payer les aliments, voire même les semences pour certains pays.

La France elle-même pourrait-être touchée assez rapidement avec ses colonies d’outre-mer qui vont vite crier famine si l’Etat ne se décide pas à modifier certains paramètres de son assistanat au profit d’un developpement plus cohérent avec l’administration
qu’elle prétend avoir sur ces confettis de territoires étrangers disséminés à travers le globe.. et accepter de laisser l’indépendance et l’autonomie prendre enfin toute sa place. Ce n’est pas une question de Socialisme ou de Libéralisme, le problème est très nettement plus important. Il s’agit de libérer les hommes de l’esclavage dans lequel on les maintient sous de belles formules
d’époques révolues.

Le froid était là depuis plusieurs années, il suffisait d’accepter de lire les relevés des stations des météo-amateurs, de regarder les relevés des températures des satellites, de … et de… au lieu de nous mentir avec des données et des « études » bidonnées.

…Le froid est là et bien là, …et il arrive toujours plus fort!

New Jason Satellite Indicates 23-Year Global Cooling

Sarko

10 avril, 2008

IPCC/GIECC Vs septiques: Nouveau KO debout !!!

Classé sous Climat — chamok @ 21:00

Inutile d’attendre que les medias vous le disent, vous risquez d’attendre longtemps..

Yes, c’est fait, l’iPCC/GIECC vient de reconnaitre qu’ils disaient que des conneries !!!

Sympas, ces escrocs nous accordent 3 ans avant de reprendre leurs delires

On fait quoi en attendant?
On les pend maintenant ou on attend qu’ils remboursent et s’excusent à hauteur du baratin qu’ils nous qu’ils nous assenent depuis plus de 10 ans??

Effedieffe.com

15 août, 2007

C’est encore la faute du fameux…

Classé sous Climat — chamok @ 17:27

…« anticyclone des Açores » !

Retour pour une page sur la climato pour quand même présenter avec retard l’article de Marcel Leroux datant de la mi-juillet.. mais qu’importe hein en climato, on a tout notre temps.. C’est encore et toujours le professeur qui parle avec Marcel Leroux.., mais n’étant pas tout à fait un prof. conventionnel, c’est encore une belle démonstation pour le niais interrogé par les médias qui eux comme d’hab. mérite le zéro pointé.. et ce qui nous fait une bien belle leçon de climato. sur cette page

…et pendant que je vous tiens.. un lien qui vous apprendra la climato et même le temps réel des SST (Températures de surface de l’eau des mers et océans) à travers le monde ..ouais ouais bien sûr qu’il faut aller regarder de plus près à savoir si la flotte se rechauffe ou pô

Ahahaha tu y as été! Petit canaillou va.. ..et alors à quoi ça sert que je n’arrête pas de répéter inlassablement..:

« ON VOUS MENT ! »

Place à l’artiste…:

 »

C’est encore la faute du fameux « anticyclone des Açores » !

Par Marcel Leroux, Professeur Emérite de Climatologie

(Site internet de Marcel Leroux: http://lcre.univ-lyon3.fr/climato/somm.htm)

Il fait mauvais, et particulièrement froid pour un mois de juillet. Le 10, dans Libération, Météo-France laisse entendre que « Le soleil, ce n’est pas pour demain ». Mais le 13, dans le Figaro, on prévoit que « la seconde quinzaine de juillet devrait voir le retour des normales saisonnières »

En réalité Météo-France ignore « ce qui va se passer », comme le précisent ses prévisions saisonnières : « En France métropolitaine, aucun scénario n’est privilégié pour les températures, ni pour les précipitations » (site Météo-France.). En dépit des « énormes » et très coûteux supercalculateurs (dont le dernier a été inauguré le 31 mai 2007), les supputations sur le temps relèvent encore des incantations magiques, ou des « prédictions » de Mme Soleil. Pour quelle raison ?

La raison la plus évidente est « officiellement » proclamée partout dans les médias : « c’est la faute de l’anticyclone des Açores » ! Ce fantasque individu « n’occupe pas sa position normale » ! Jean-Marie. Carrière, ingénieur à Météo-France, ajoute même : « en se gonflant de chaleur, cet anticyclone se charge en pression et repousse normalement les dépressions humides… » (Reuters, 9 juillet). Phrase d’anthologie ! Inutile de préciser, bien sûr, que de l’air qui se réchauffe, voit plutôt sa pression diminuer (et non augmenter !), et que de l’air chaud est physiquement incapable de « repousser » quoi que ce soit ! Comme si ce n’était pas suffisant, Jean-Marie Carrière ajoute encore : « rien ne permet de prédire scientifiquement, d’ici huit à dix jours, le déplacement normal de cet anticyclone » ! Le mystère s’épaissit !

Peu importe d’ailleurs, puisque cet anticyclone n’existe pas ! Cela fait longtemps que je dénonce cette confusionentre les échelles de temps et de phénomènes, héritage de l’école « climatologique » de la fin du 19ème siècle. Des moyennes de pression établies sur 30 ans, ont remarqué que la pression moyenne est généralement plus élevée sur la partie orientale de l’Atlantique Nord, bien au sud de l’archipel des Açores. Mais il s’agit d’une situation moyenne, c’est-à-dire virtuelle, qui n’existe pas à l’échelle synoptique, c’est-à-dire celle du temps réel, au jour le jour. Faire référence à l’ « anticyclone des Açores » et à sa complice en pression moyenne la « dépression d’Islande », ou « dépression atlantique », qui « ne rencontrant pas de barrière anticyclonique circule sans entrave » (P. Gallois, Météo-France, Le Figaro, 13 juillet), c’est encore pratiquer l’ « animisme météorologique » ! On déplore « le départ de l’anticyclone, retiré sur ses Açores natales », on annonce « le retour de l’anticyclone », mais personne, ni prévisionniste, ni présentateur, ne peut le montrer sur une carte de pression synoptique ou sur une image de satellite. Simplement, parce qu’à l’échelle du temps présent (le temps qu’il fait), ce fameux anticyclone n’existe pas. Si par chance on peut désigner « un » anticyclone, il ne faut pas oublier de préciser qu’il ne s’agit que d’un arrêt sur image, et que quelques heures, avant et plus tard, cet anticyclone n’occupait pas et n’occupera pas la même position. Car, à l’échelle du temps, tout est mobile, anticyclones comme dépressions.

Le temps est en effet animé, comme le montrent clairement les clichés de satellite, par des anticyclones mobiles d’origine polaire, parvenant de l’Arctique sur l’Europe occidentale, soit par le Canada et les Etats-Unis puis l’Atlantique, soit plus directement à l’est du Groenland par la Mer de Norvège. Ce sont les AMP, ou Anticyclones Mobiles Polaires qui véhiculent de l’air froid en direction des Tropiques. Les premiers ont une fréquence moyenne de départ de 1 AMP toutes les 56 heures (2 jours et 5 heures), les seconds de 1 AMP toutes les 140 heures (soit presque 6 jours). Ces fréquences moyennes, par conséquent très variables, ont été établies sur la période 1950-2000 par A. Pommier (2005). Chaque AMP, froid et dense, soulève devant lui l’air plus chaud (plus léger), et il est donc entouré de dépressions, dans lesquelles se situent les fronts, les nuages et le « mauvais temps ». Les anticyclones mobiles, de vaste dimension (plus de 2.000 km en moyenne), mais de faible épaisseur (1.500 mètres), perdent de leur vitesse en cours de déplacement. Ils finissent donc par s’emboîter les uns dans les autres aux limites de la zone tempérée (plus au sud en hiver, mais plus au nord en été, dans l’hémisphère nord). Ils forment alors une Agglutination Anticyclonique (AA), au fur et à mesure que les couloirs dépressionnaires intermédiaires se rétrécissent jusqu’à disparaître, tandis que la pression s’élève. La fusion des anticyclones est favorisée par la présence de hauts reliefs qui canalisent, freinent ou bloquent leur translation. Tel est le cas de l’alignement Cantabriques-Pyrénées et des Alpes, qui compriment les AMP et élèvent la pression sur le Sud de la France, l’ensellement Languedoc/vallée du Rhône laissant toutefois s’écouler l’air froid vers le sud (tramontane et mistral). Dans le même temps, les perturbations défilent sur la partie septentrionale de la France, sous l’influence de ces mêmes anticyclones qui ne sont pas encore ralentis. Tel est aussi le cas sur l’ensemble de l’Europe du Nord au temps maussade et pluvieux, tandis que le bassin méditerranéen, anticyclonique, stable, est ensoleillé, chaud et non pluvieux. On se souvient des inondations en Grande-Bretagne, alors que dans le même temps sévissaient la canicule et la sécheresse en Italie et en Grèce. Car, on l’oublie trop souvent, la hausse de pression et la stabilité de l’air dans l’AA favorisent la rapide élévation diurne de la température (et non l’inverse), et ainsi il est normal que sous l’action des mêmes acteurs (les AMP), il fasse mauvais dans le Nord, puis beau dans le Sud. Rien de mystérieux ici ! A condition toutefois d’observer la réalité, notamment révélée par le satellite, sans vouloir lui faire dire autre chose que ce qu’il montre, pour « coller » artificiellement à des concepts anciens, dépassés, et scientifiquement infondés.

Ces contrastes ne sont pas « des caprices du climat » (Le Figaro, 13 juillet), mais sont au contraire logiques, car la machine climatique est parfaitement organisée. A force d’épiloguer sur un hypothétique « changement climatique », on oublie d’observer l’évolution réelle des paramètres climatiques. Parmi eux, la pression atmosphérique de surface est un paramètre particulièrement révélateur de la dynamique du temps. Or, depuis les années 1970, la pression atmosphérique augmente régulièrement et fortement sur la plus grande partie de l’Europe (à l’exception de sa partie nord) et sur le bassin méditerranéen et au-delà (comme sur bien d’autres régions du monde qui offrent les mêmes conditions dynamiques : cf. M. Leroux, 2005). Une telle hausse (de plusieurs hPa à l’échelle des moyennes annuelles, ce qui est considérable) n’a évidemment rien à voir avec le prétendu « réchauffement climatique » (et en est même antinomique puisqu’une hausse de température fait baisser la pression). Elle résulte, sur la trajectoire des AMP et dans les AA, d’une intensification des échanges méridiens d’air et d’énergie et notamment d’une fréquence accrue des AMP. Cette intensification ne peut résulter que d’un refroidissement des régions sources des AMP, en Arctique et Antarctique. Contrairement aux affabulations du GIEC, les régions polaires, comme l’attestent les données d’observation, connaissent en effet à la fois des régions de réchauffement et des régions de refroidissement. Dans l’Arctique, au nord du Canada jusqu’au Groenland d’où partent les AMP, la température baisse (cf. ACIA, 2004), tandis qu’elle s’élève dans la Mer de Norvège où parviennent les dépressions et l’air cyclonique chaud venu du sud. Les AMP, plus froids et plus nombreux, provoquent ainsi des perturbations plus violentes, mais aussi des agglutinations anticycloniques plus fréquentes et de plus longue durée, en hiver comme en été. Les périodes de canicule sont toujours associées à une forte hausse de la pression, dont on ne parle pas alors que c’est le facteur essentiel de la chaleur et de la sécheresse. Ainsi, la canicule grecque récente, comme la canicule d’août 2003, obéissent au même facteur : l’agglutination d’AMP de forte puissance, se produisant à des latitudes variables, et en toutes saisons. Mais aucun « centre d’action » (anticyclone ou dépression) n’est « installé » à demeure, plus ou moins proche de sa position dite normale, car tout est mobile, et tout est constamment remis en question en fonction de la densité de l’air en mouvement. Ainsi, la Roumanie a d’abord connu la canicule en même temps que la Grèce (sous la même AA), puis un AMP plus puissant a bouleversé le champ de pression et provoqué à l’inverse des inondations. Il n’y a pas non plus lieu de s’étonner que l’hémisphère sud, actuellement en hiver, connaisse d’intenses vagues de froid, notamment en Amérique du Sud et en Afrique du Sud, sachant que la même évolution affecte l’ensemble de la planète. La circulation générale est en effet entrée dans un mode rapide depuis les années 1970 (M. Leroux, 2005), mode de circulation qui est exactement l’inverse de l’évolution dite « de l’effet de serre » prédite par le GIEC.

Faut-il préciser que Météo-France, en sus de l’héritage de l’école climatologique de la fin du 19ème, est aussi héritière de l’école « norvégienne » (1922) toujours appliquée dans le tracé des cartes de surface, école qui ne considère que les dépressions (en ignorant les anticyclones mobiles), et de l’école « cinématique » (1939) qui accorde la préférence aux phénomènes d’altitude. On comprend alors que les AMP, anticyclones se déplaçant dans les basses couches, soient délibérément ignorés, alors qu’ils représentent le moteur du temps et de la circulation générale. En fait de circulation précisément, la référence (comme le réaffirme H. Le Treut en 2007) est encore le schéma tri-cellulaire (dit de Ferrel) qui date de 1856, et qui en dépit de plusieurs amendements ne reflète toujours pas les mécanismes réels de la circulation. En outre les principes sur lesquels ont été élaborés les modèles numériques ont été énoncés par V. Bjerknes en 1904, et les insuffisances de ces principes ne pourront jamais être compensés par la débauche de mathématiques et de technologie, sachant que les modèles ne sont pas bâtis sur un schéma réaliste de la circulation générale. Rappelons encore que le grand sujet du moment, l’effet de serre dit anthropique, proposé par Arrhenius, remonte quant à lui à 1896. La météorologie est ainsi dans une profonde impasse conceptuelle, qui (comme le souligne C. Allègre, 2007) préfère « le mythe de l’informatique toute-puissante » et la théorie, à l’observation directe des phénomènes. Même l’évolution de la pression de surface, paramètre pourtant hautement significatif de l’évolution climatique, est délibérément ignorée, parce que la hausse de pression est antinomique des scénarios du GIEC !
On comprend ainsi aisément pourquoi les faits d’observation, notamment révélés par le satellite depuis les années 1960, comme les AMP, sont passés « inaperçus », et ne sont toujours pas intégrés dans les concepts et dans les interprétations. Il n’y a donc pas lieu de s’étonner que les prévisions qui ignorent les vrais facteurs du temps relèvent encore des
« prognostications magiques ». C’est bien connu… c’est encore la faute à « l’anticyclone des Açores » !

Référence :
ACIA (2004).
Arctic Climate Impact Assessment (amap.no/acia/index.html).
C. Allègre (2007).
Ma vérité sur la planète. Plon-Fayard, 239 p.
M. Leroux (2005).
Global warming : myth or reality ? The erring ways of climatology. Praxis-Springer, 509 p.
Le Treut H. (2007).
Certitudes et incertitudes des modèles. Le Bilan Climatique, Pour la Science, dossier n° 54, janv-mars 2007, 10-15.
A. Pommier (2005).
Analyse objective de la dynamique aérologique de basses couches dans l’espace Atlantique Nord : mécanismes et évolution de 1950 à 2000. Thèse, Univ., LCRE, Lyon. cf. www.lcre.univ-lyon3.fr/climato/.  » (L’adresse est fausse mais le clic est bon.. Je ne fais que respecter le copier/coller..en corrigeant cette ..horreur)

Copier/coller depuis http://www.agriculture-environnement.fr/AENEW/aeprint.php3?id_article=230

 

 

 

 

 

22 mai, 2007

Coup de froid sur la planète

Classé sous Climat — chamok @ 22:14

..et d’abord, même que c’est suiki, kiyai !

..Ras la casquette que tous les jours, l’autre abruti du 20h00 trouve une connerie encore plus grosse que lui à sortir à propos du « réchauffement climatique d’origine anthropique ».
Au fait, de qui il touche celui-là?

Y’en a marre aussi de voir chaque jour une nouvelle étude qui vient démonter une de celles du GIEC/IPCC, de rechercher d’éventuelles confirmations et de quoi abonder encore plus en ce sens..
Pas envie du tout non plus d’expliquer le « réchauffement » que beaucoup d’entre-vous, septiques pourtant, sont certain de vivre.. bref..  
Tous autant que vous êtes, vous me fatiguez avec cette histoire de climat qui est pourtant d’une évidence absolue

Lisez, relisez l’Histoire du Climat, lisez les études et les relevés non-GIECC/IPCC, allez lire les délires du soleil et vous arrêterez peut-être de vous poser la moindre question.

Si seulement l’autre là-haut, celui du 20h00, voulait bien se donner la peine d’arrêter 2 minutes de lécher pour lire un de ses maîtres.. en l’occurence, le number 2 (pas moins!) du GIEC/IPCC.. (C’était en juin 2005 quand même..) qui donnait la bonne parole ici   Traduction

…“One issue on the table at the G8 summit at Gleneagles in early July is global climate change.    As I see it, this problem is overshadowed by many fallacies and misconceptions that often form the basis for important political decisions. G8 leaders should pay attention to them.  There is no proven link between human activity and global warming.
Global temperatures increased throughout the 1940s, declined in the 1970s and subsequently began to rise again. Present-day global warming resembles the 1940s,  when ships could easily navigate Arctic passages. However, man’s impact was much smaller at that time. A Russian expedition that recently returned from the central Antarctic says that temperatures are now starting to decrease. These sensational findings are one of Mother Nature’s surprises.« …

Propos rapportés et traduits (en résumé) par le site Pensee-unique:

… »Un des objectifs du prochain sommet du G8 à Gleneagles au début du mois de Juillet, est relatif au changement climatique. Tel que je la vois, cette question est obscurcie par des affirmations et des interprétations erronées qui souvent conduisent à des décisions politiques importantes. Les dirigeants du monde, présents au G8 doivent être circonspects. Le lien entre l’activité humaine et le réchauffement global n’est pas prouvé.

La température du globe a augmenté pendant les années 1940 puis a décliné dans les années 1970 avant de se remettre à augmenter depuis lors. Le réchauffement global actuel ressemble à celui qui s’est produit pendant les années 40 quand les navires pouvaient facilement naviguer à travers l’arctique, alors qu’à cette époque, l’impact de l’activité humaine était bien moins important qu’il ne l’est à présent. Une expédition Russe qui revient d’une étude dans la partie centrale de l’antarctique déclare que les températures ont commencé à s’abaisser. Ces découvertes sensationnelles ne sont rien d’autre qu’une des surprises que nous réserve la « Mère Nature »« …

ahaha quelle tâche ce mec, il s’est vendu lui-même.. Il avait dû trop sniffer de CO2 encore ce jour là..

..et comme vous avez été assez sage à lire jusqu’au bout, vous avez droit à une suite avant de retrouver un autre jour, un autre escroc-débile pro-kyotisque négationiste climatique nous narrer une de leurs belles histoires à dormir debout de racquetteur institutionnel.

..et un autre site traitant du réchauffement climatique ..de Mars    ..si si! tu sais bien, c’est là où y’a que des ptits hommes verts.. qui produisent eux aussi beaucoup trop de CO2

Sympa hein..!

et maintenant, place à de belles images…:

..concernant l’éventualité d’un refroidissement dû à l’arrêt du Gulf-Stram  ..Il suffit d’y croire..

Coup de froid sur la planète (Partie 1-2-3):

http://www.dailymotion.com/video/5YLGvXvRgdE9FcWKx

ouais ouais je sais ..mais bon.. t’as qu’à aller les faire toi, les vidéos

 

 

 

 

 

11 mai, 2007

La grande arnaque climatique

Classé sous Climat — chamok @ 11:41

 La grande arnaque climatique (Une vérité qui dérange)

«  Etes-vous écologiste ? Combien de vols en avion avez-vous pris l’année dernière ? Vous vous sentez coupable pour tous ces trajets inutiles   en voiture ? Eh bien, peut-être n’est-il pas nécessaire de se sentir mal !

Selon un groupe de scientifiques rassemblé par le réalisateur de documentaires Martin Durkin, si la planète se réchauffe, ce n’est pas votre faute et il n’y a rien que vous puissiez faire a propos de cela.

Depuis peu, nous pensons qu’il va de soit que le changement climatique est du à un phénomène humain. Mais alors que les lobbies environnementaux pensent qu’ils ont toute notre attention, un groupe de sceptiques sont apparus pour détruire les mythes du réchauffement global.« 

http://video.google.com/videoplay?docid=-436789921176516858

 

oh tiens pendant que j’ai la plume..:

 Les bons conseils climatiques donnés au pape   Traduction

Là encore on peut voir dans un même article voulant traité d’un sujet, qu’on en arrive à « découvrir » d’autres mensonges.

Le pape serait-il .. »conspirationniste »? ahaha ..euh.. lui, il dit parler à Dieu mais il n’en est pas encore au point, comme l’autre fou-dingue-assassin de Bush à ce que Dieu en personne vienne lui parler… 

L’International Conspirationniste dirigé par Dieu.. me reste plus qu’à attendre qu’il vienne me parler à moi aussi ..inutile qu’il attende que ça soit moi qui commence..

Le « Réchauffement climatique d’origine anthropique », c’est donc du pipeau, dieu merci..

 

 

  

 

16 mars, 2007

À la recherche d’un climat stabilisé

Classé sous Climat — chamok @ 1:30

Où l’on voit que jamais une période n’a été longue pour faire un plateau sur un graphique
Que l’on prenne les variations des températures sur 1 million d’années, entre la fin du Pléistocène et notre période du Holocène actuelle:

À la recherche d'un climat stabilisé dans Climat 1myeargraph 

 -..Ou à partir d’un graphique nous représentant 150 000 ans dans le Pléistocène où chaque pic est suivit d’une dégringolade de pratiquement la même intensité que la montée au sommet, nous pouvons voir qu’il n’existe pas de période stable. D’une période ou les températures feraient ..du sur-place en quelque sorte comme le souhaiteraient certains aujourd’hui..:

150yearsgraph dans Climat 

-..Et si « tout va bien ».. à la suite de cette période de Petit Age de Glace que nous devrions connaître prochainement dans cette âge inter-glaciaire, nous devrions continuer à aborder notre longue, notre très très longue remontée dans un cycle qui nous conduira à avoir des températures moyennes globale de l’ordre de 22-24°C.A moins, à moins que.. le climat en décide autrement puisqu’à lire le graphique ci-dessous, rien ne semble écrit à l’avance

Graphique représentant la période allant du Précambrien à notre période contemporaine:
globaltemp
Même à la fin du cycle de l’Ordovicien et au début du Silurien, qui est le cycle le plus court des extrêmes mini/maxi, ..où on voit qu’il a fallut attendre quelques petits millions d’années

Kyoto devra donc ou se suicider ou se demettre et s’incliner devant celui qui est le plus fort, le climat qui toujours n’en fera qu’à sa tête.
 

Pour compléter, vous pouvez reprendre les liens en y ajoutant « climat » par exemple.. comme ici: « Holocene,climat » et il faudra à votre tour faire attention aux révisionnistes climatiques de Kyoto

 

  Origine des graphiques

 

 

.

 

 

 

28 février, 2007

120 ans de relevés météo mis au propre

Classé sous Climat — chamok @ 11:11

Nan nan pas en France!
C’est pas qu’on a pas les relevés (payants);
Qu’on sait pas faire..
…mais nous sommes des feignasses, nous manquons d’objectivité et nous préférons le prêt à consommer, juste à rechauffer par les mises à jour quotidienne médiatique

..Mais partout dans le monde, y’a des mecs comme ça.. qui ne croient pas à tout ce qu’il entendent.. et plus ça fait du bruit et plus il pense que ce qu’on cherche à leur faire avaler de force est mauvais pour lui, pour la vérité..
Global warning global warning!! toute la journée et à toutes les sauces, et l’automne de sa vie arrivant.. il a craqué à savoir et s’en est allé rechercher par lui-même les données qu’il a mis en tableau..

Le résultat est celui que nous savons ..nous les septiques

Donc… pour les USA, rien ne se dégage véritablement.. Quand il n’y a pas d’extreme chaud, c’est de l’extreme froid.. éh.. et puis voilà.. les courbes cycliquement montent et descendent

Mais septique de septiques du Giecc/Ipcc/Médias, je pense que maintenant, il serait honnête d’apporter la correction des effets urbains de chaleur dont souffre tous les relevés météo ou presque.
La station basée avec ses instrument ici il y a 100 ans n’a absolument plus le même environnement. Les hectares de béton et de goudron ont remplacé les hectares de champs, prairies et forêts d’il y a 100 ans. Les chwaux ont laissé place aux ouatures et avions. L’éclairage est la pollution nocturne incontournable du siècle …etc…
Je ne cherche pas à trafiquer les chiffres comme les malpropres du Giecc, mais il serait grandement temps de voir à reprendre sérieusement certains chiffres de stations qui ont été envahit par la ville et ses dégagements de chaleur inhérents.
..Le Soleil et son « déréglement » naturellement cyclique qui frise la chronicité.. ces dernières années, suffit à peine à équilibrer les bouffées de chaleur ou de froid que peut connaître la planète.
éééh ooooh.. doucement bijou! Cela se passe à coups de petits dixièmes de degrés.. et encore!.. et si pressé, il fallait tirer une conclusion sur ces modifications climatiques de ces quelques misérables dizaines d’années, ça ne serait pas en faveur d’un rechauffement.
120 ans c’est peu, c’est très très peu même! Le climat c’est pas 120 ans ou 240 ans.. mais bon.. Nous avons ici affaire à une approche sérieuse et surtout honnête. A garder et à comparer avec les tableaux tordus qu’on nous assène toute l’année provenant d’ »experts intergouvernementaux » qui très souvent sont nettement plus courts que ces 120 ans.

Aux « partisans » du « rechauffement climatique »:
Au lieu d’avaler ce qu’on sort tout pondu provenant de la bouche de la mafia Giec/Ipcc/…, faites l’effort comme Bruce Hall a fait, d’aller rechercher les véritables données qui vous mettrez en tableaux
Faites-le!! C’est impératif pour que vos petits enfants vous considèrent.

Pour vos enfants, c’est déjà trop tard ..la mafia les a dévoré en leur donnant de l’amalgame à tous les ages de leur vie
Bruce Hall Traduction

 

 

 

 

 

21 février, 2007

Ô zone.. quand tu nous tiens..

Classé sous Climat — chamok @ 11:55

..ou comment s’asseoir sur « la couche d’ozone ».
hein tut souviens ce qu’on a pu nous prendre le chou avec ce « trou dans la couche d’ozone » …qu’on allait tous griller sous le Soleil parce qu’elle n’était plus là pour nous protéger des rayons nocifs de notre chère bonne vieille étoile..; Que c’était la faute à l’Homme avec ses gaz propulseur de sa bombe à désinfecter ses chiottes ou son déodorant.. les gaz CFC étaient les responsables!! Haro sur le CFC!
 Pas si vieux hein!..
Alors il fallait au plus vite abandonner ces gaz CFC, changer de frigo et recycler les gaz qu’il contenait pour un tout beau tout neuf qui ferait du bien à la couche d’ozone…etc…ahahah oui et alors?oh bein rien..
La « couche d’ozone » a toujours son trou, peut-être plus large encore.. mais bref.. on nous en parle plus.
C’est déjà ça..
Pas même une polémique, rien.. le ridicule n’effraye personne en ce bas monde.. On raconte des conneries en mettant en avant des « sommités » surtout connus de leur maman et des télés, qui viennent nous sortir de grands mots savants qui ne reposent sur rien ou sur des photos satellite qui ne prouvent strictement rien et on refile le bébé aux « journalistes », qui trop content d’être alimenté à remplir leur torchon et qui nous bourre le mou durant des années à tout propos de ce « trou dans la couche d’ozone »  ..et Kyoto de surfer dessus.. et quand la magouille s’effondre.. plus personne pour répondre au petit qui demande des explications.. les médias ont sait..: Ils ont tout oublié.
Donc aujourd’hui on va dire, pour leur faire plaisir!, que le trou est identique à celui du temps ou il fallait faire quelque chose de toute urgence.. alors je demande à ce qu’ils se réunissent de nouveau et nous explique quoi faire.
On abandonne quoi pour racheter quoi? Vite, la planète est en danger!!

La « couche d’ozone » est entre guillemets parce que c’est pipeau encore cette connerie.. Developper sur cette « couche d’ozone » serait très long mais vous pouvez suivre par vous même l’évolution des « trous dans la couche d’ozone » ici

Je pense revenir prochainement sur le sujet pour argumenter mais pas tout tout de suite! Il y a des priorités… 

 

Je voudrai maintenant vous parler de l’heureux temps où on s’asseyait dessus.. ouais ouais rien à secouer de la « couche d’ozone »!
1962; (année des péteux..Innocent) la guerre froide..; Les rouges font péter des bombes nucléaire à tout va et de plus en plus grosses..; les ricains suivent avec un cran dessus.. les essais avancent.. et de plus en plus ils s’aperçoivent que des ondes elctromagnétiques viennent perturber localement les émissions/réceptions radioélectriquesen cours. Effets de la détonation sur les couches atmosphériques.. et de multiplier les essais dessus les endroits habités afin de vérifier que les ondes électriques terrestres sont perturber lors de l’explosion.. bein ouai dessus la tronche des habitants, pourquoi une telle question?
Pas grave.. et c’est bien connu d’abord, les radiations ne tuent pas..
Un nouveau concept était né: L’EMP (‘Impulsion électromagnétique d’altitude élevée)
..et puis un russe à commencé, je crois, par avoir une « idée de génie » qui consistait à aller faire péter une bombe dans la stratosphère puis hors atmosphère terrestre (jusqu’à 1 000 Km.) afin d’arroser un maximum pour générer suffisament de perturbations radio-électrique qui priveraient le plus grand territoire possible de communications. Les ricains de suivre… et nous étions embarqués à aller faire péter dessus la tête de la population mondiale des bombes nucléaires pour emmerder le clan de l’autre coté du rideau de fer.
C’était du temps où la « couche d’ozone » n’existait pas.. le bon vieux temps..
Videos des essais nuclaires hors atmosphère:
Operation Fishbowl

 ..et si affinité, visionnez une petite merveille de film de propagandiste ici où on peut voir les moyens mis en oeuvre pour aller faire péter leur bombes au milieu d’une population terrorisée habitant des’îles paradisiaques
nonono ne pas confondre avec Muruoa.. rien à voir..

..euh

 Si ce sujet vous interresse, c’est comme d’hab., vous recherchez par vous même sur Google en prenant des mots-clés comme par exemple « Fishbowl,nuclear » ou vous francisez  ..pas pareil du tout.. vous ratez les séances du Congrès ricain …etc… Faut pas hésiter puisque tout un tas de documents sur cette période vient d’être declassés du « Top secret »

Oh tiens.. un lien d’un site français sympa

 

 

 

 

16 février, 2007

« Rechauffement climatique » ou naissance d’une légende urbaine

Classé sous Climat — chamok @ 16:55

L‘hystérie climatique va bon train..

Retour sur l’hoax, la légende urbaine, rurale et de toutes les zones, encouragé et propagé par les médias..et voyons sur quelles bases « scientifiques » de l’Ipcc/Giec s’est constitué.. Parce que hein! ils vont mal les ptits gars aujourd’hui et je crois qu’il serait temps de faire quelque chose pour cet assensus /consensus d’experts intergouvernementaux.

Ils veulent quoi?
Des brouzoufs? Que ça? Bein ouais.. il est là le « consensus »
Pour en faire quoi? Des petits à la bourse des fonds de pensions? bein ouais aussi
Refiler le pognon aux industriels pourqu’ils nous construisent de belles grandes usines à de nouvelles normes, pour qu’on rachète les nouveaux produits garantis vert de chez vert. Plus chers mais aux normes nouvelles en attendant qu’enfin les normes qui suivront sauront faire du bien au climat..?
Ici aussi, c’est le bien et le mal donc.. T’as un char de plus de 5 ans, c’est mal, il n’est pas aux normes.
T’as vu ton char! Ton frigo et ton congel.. hein franchement!? T’as pas l’impression de détruire la planète.. non?
Ils nous ont annoncé 1 000 années sans le moindre changement dans les courbes quoiqu’on fasse..
Alors..
On fait quoi? On se donne rencard dans 1 000 ans?
Déjà que de leurs modèles à la con qui nous trimbale au minimum à 100 ans, il n’y aura plus personne pour assumer les conneries dites aujourd’hui.. alors dans 1 000 ans ..on en aura vu passer des escrocs!
Allez, je suis pas chien..
Pour faire au mieux pour comparer les tableaux, je les mets les uns à la suite des autres et à lire les légendes devrait suffire pour comprendre la provenance et l’année
Pas si vieux, je remonte juste à 17 ans pour sortir une de leur toute première connerie qu’ils ont quand même mis 2 ans à pondre. Suivi d’un autre en 1996 qui était encore très différent… , pour finir cette petite série de 3 avec le fumeux baton de hockey (Hockey Stick) de 2001. Il en manque c’est sûr puisqu’ils passent leur temps à en sortir de différents dont certains sont classés comme « Secret, à ne pas diffuser »… mais bon..suis pas un chien j’ai dis, je vais pas passer mon temps à renifler chacune de leur crotte.

 dans Climat
T
‘as raison.. celui de 1990, ça le faisait pas trop.. Pur amateurisme! On imagine les paquets de corrections qu’ils ont apporté pour en arriver à leur bâton de m… ..mensonges version 2001 qui à fait 100 000 000 000 de fois le tour de la Terre et sur quoi reposait toute l’arnaque. La suite du CO2 responsable est venu en explication.. Voir plus bas dans la page le rôle exact du CO2 sur Terre.. J’ai vraiment pas envie de faire un truc sur le CO2 à travers les âges.. j’en ai ma claque de ridiculiser ces charlatans de première bourre..
Bon d’accord.. ils s’était trompés.. ça arrive à tout le monde hein.. mais maintenant c’est plus le cas ..ou presque .. à 90% qu’ils nous disent
Ah bein non au fait!
Jamais ils nous ont dit qu’ils s’étaient gourrés ces c.. chiens
..comme jamais ils nous ont dit que le Baton de hockey était de la pure manipulation
Tiens j’attends aussi qu’un « grand média » nous annonce la nouvelle de cette Arnaque (Arnaque grand A) du Hockey Stick; « Révélation » de l’Arnaque qui date quand même d’une année environ!
T’as entendu toi à la radio ou à la télé que le Giec/Ipcc s’était foutu notre gueulle pendant tant d’années?

Je vais refaire une page sur ce sujet majeur dans l’histoire du Giec/Ipcc afin qu’elle soit réunie à cette page avec les autres arnaques et parce que vous êtes certainement nombreux à ignorer la gigantesque tromperie universelle qui a eut lieu et qui a duré 7-8 ans à nous mentir à l’aide du « meilleur des climatologues » de l’époque.. qui refusait de communiquer ses calculs pourris.
Il faudrait imposer à tous les auteurs de graphismes d’accoler les modes de calculs à leur nom dessus leur papier.
Dans une suite d’opérations, tu n’as pas à lisser, à corriger et je sais pas trop quoi faire encore comme embrouille: Tu étales tes chiffres et basta. Pas de séries, rien. Que les chiffres! T’as pas de chiffres, tu mets rien. Tu as inventé des chiffres à l’aide « sciences » qui jamais ne trouvera d’unanimité, tu mets rien.
L’unanimité comme le concensus ne se décrète pas. Même le petit au fond de la classe, il doit donner de la voix qui compte autant que le plus riche, le plus beau, le plus intelligent, le plus… Même lui!
Giec, tu dois nous rembourser au plus vite!
Un peu d’irradiance solaire dans ce monde de brutes à comparer avec le baton de hockey de m.. maçons au-dessus. Juste comme ça en amorce de la page tant et tant promise consacré au Soleil qui est loin de selimiter à ce seul graphisme résumant les taux d’irradiance ..on verra bien jusqu’où il va se nicher ce bienfaiteur inégalable


Ici donc, est juste aborder l’irradiance et j’y reviendrai même si je n’apprecie que très modérément à donner de l’importance à l’Astre puisque qu’il ne fait que remplir son rôle dans les cycles climatiques régissant notre système et donc le climat terrestre ainsi que sur les autres planètes et leurs satellites associés. Faudra visiter les relevés de températures des autres planète qui sont en possession de la NASA. Pour apprendre par exemple que la température de Mars (sans atmosphère) a augmenté en un rien de temps de 2°C.

Je préfère garder l’idée que nous sommes déjà dans la phase d’un cycle de refroidissement malgré les sautes d’humeurs solaires annonciatrices, les soit-disantes températures en hausse, …etc… mais c’est promis, je reviendrai plus complétement à parler du rôle du Soleil qui très largement à lui seul réussit à compenser les mensonges du Giec/Ipcc

Le déclin des températures est amorcé.

Le déclin inexorable des températures s’amplifiera bientôt, dit en gros un phycisien du Soleil
(Malheureusement le traducteur Google pose des problèmes à vouloir bien se positionner pour la traduction, aussi, je dois donner les 3 pages en référence au lieu de les trouver normalement sur la première.)

Original (Traduction 1 2 3)

123

animaux en danger |
ONG ENFANT DIGNE |
la protection des animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ecoconstruction et bioclima...
| Un Blog conçu rien que pour...
| supert mon blog!!!!