X-Clim

24 juillet, 2007

Pollution mondiale radioactive

Classé sous Nucleaire — chamok @ 15:12

 

Essai de quantification de la pollution mondiale de gaz radioactifs par les centrales nucléaires.

 

La France électronucléaire en produisant 4E8 Mw par an expédie chaque année 100 kg d’Iode 129 (18 Ci) et 140 Kg de Krypton 85 (55 millions de Ci) dans l’atmosphère. Vive la France.

Pollution mondiale par les gaz radioactifs des centrales nucléaires.

Les centrales nucléaires fabriquent en grandes quantités des produits de fissions radioactifs artificiels dont une partie (environ 22% du poids total) est constituée de gaz. Ces gaz sont le Brome, le Krypton, l’Iode et le Xénon. Ils sont répartis sur 58 nucléides de demi-vie allant de la milliseconde aux millions d’années (Iode 129). (Il faudrait, entre autres, ajouter le Tritium que nous n’avons ici pas pris en compte.) Ces effluents gazeux sont directement injectés dans la biosphère et s’accumulent irréversiblement jour après jour autant dans l’atmosphère que dans les poumons de tout être qui respire. (Seulement les produits de fission solides sont destinés au stockage.)

Quelques chiffres de production et de pollution.

En 2000, il y avait 442 réacteurs électronucléaires sur la planète. Ce parc mondial, en constante augmentation, développait une puissance globale de 356599 MWe et a produit en une année environ 2,28E12 kilowatts de courant électrique (20% de l’électricité mondiale). Les centrales ont aussi ensemble fabriqué en une année environ 125 tonnes de produits de fissions (valant 3,84E18 Curie) dans lesquels on trouve 27,6 tonnes de gaz radioactifs (valant 9,13E17 Curie). Parmi ces gaz radioactifs seulement le Krypton 85 (10,76 ans et 391,3 Ci/gr) et l’Iode 129 (1,57E7 ans et 0,0001766 Ci/gr) ont une demi-vie dépassant l’année. Tous les autres décroissent plus vite, ce qui ne les rend bien évidemment pas moins dangereux pour qui les respire. Durant la seule année 2000 c’est plus de 900 kg de Krypton 85 (350 millions de Curie) et plus de 680 kg d’Iode 129 (121 Curie) qui ont été relâchés dans l’atmosphère. Il y a probablement actuellement au moins 7 tonnes de Kr85 et 6 tonnes de I129 en circulation aérienne. A eux seuls ces deux gaz, qui s’accumulent peu à peu dans l’air du monde faute de ne désintégrer rapidement, constituent un épouvantable danger radiologique pour les générations actuelles mais plus encore pour les générations futures. Avec la poursuite et l’augmentation de l’activité électronucléaire la contamination atomique des ciels augmentera et, par effet de proximité, la situation pulmonaire s’aggravera. A eux seuls, ces deux gaz radioactifs ne sont ni plus ni moins qu’un inodore Auschwitz atmosphérique en devenir.

 

 

Paolo Scampa
Vice-président de l‘AIPRI.
Association Internationale pour la Protection contre les Rayons Ionisants

 

 

 

3 Réponses à “Pollution mondiale radioactive”

  1. leroy dit :

    bonjour? je dos faire des recherches sur la pollution radioactive. J’aimerai savoir comment et où stokent-ont ces prduit radioactifs?

  2. chamok dit :

    Salut,
    PARTOUT et N’IMPORTE COMMENT sont stockés ces « déchets » radioactifs!
    Ne pas employer le mot pollution pour la radioactivité, s’il vous plait.. C’est comme pour les torchons et les serviettes. La radio activité c’est ton cancer, nos cancers! et le papier, le mégot à terre est la pollution ..visuel.
    Et ils ne sont pas si « déchets » que çà puisqu’ils sont mortels pour des milliards d’années à celui qui aura l’audace de respirer un seul de ses atomes indestructibles qui volent à la moindre brise n’importe où il est sur Terre

    Ces « déchets » sont disséminés dans différents centres, enterrés, semi-enterrés, à libre libre, au fond des océans, des mers, à moins de 20m. de profondeur en URSS par exemple où on peut trouver au moins un sous-marin nucléaire avec les issues cimentées prêt à nous faire un Thernobyl bis lorsque quelques gouttes d’eau en viendra à atteindre l’intérieur (Inévitable), … etc…
    Dans le « meilleur » des cas, les déchets sont dans des fûts vitrifiés à durée de vie inconnue.. 1 000 ans, 120 ans? ou moins! puisqu’on n’avons pas de recul, nous en avons donc pas la moindre certitude.
    Ces « déchets » sont à l’air libre pour les plus dangereux.. Faut bien attendre qu’ils se refroidissent avant de pouvoir les mettre en boîte!
    Les « vieux » « déchets » refroidis sont stockés dehors dans leur emballage où ils attendent tranquillement que la rouille les ronge et sont soit-disants en attente de la solution miracle qui consisterait à les enterrer dans de couches géologiques afin de ne plus avoir à en supporter la vue.. Question sécurité, c’est la plus mauvaise des solutions sans aucun doute.

    Les lieux de stockage sont multiple en France et point n’est besoin de donner l’envie de donner les noms de lieux qui sont facilement trouvable sur internet afin de ne pas en plus! encourager une certaine forme de curiosité touristico-nuclairo… (J’avais commencé à faire un fichier GoogleEarth pour recenser ces centres nucléaires officiels ou pas!! mais devant l’immensité des recherches à faire, j’ai abandonné.) Le responsable officiel des « déchets » en France est l’ANDRA Il ne faut pas se limiter à considérer que les « déchets » radio-actifs ont pour seules origines les centrales nucléaires… De plus en plus de métiers auraient besoin!? de nucléaire.. Des milliersd de tonnes de matières nucléaires transitent en permanence sur nos routes, le rail et dans le ciel et « on » en perd! Soit lors d’accidents, vols,…
    ..et pour terminer je peux citer la dernière mésaventure nucléaire arrivée aux (voireux) éboueurs suisses qui à leur arrivée sous le portique de détection nucléaire à la déchetterie ont entendu l’alarme.. Après avoir vidé le camion, ils ont retrouvé la couche qu’un cancéreux revenant de sa séance de rayons avait jeté tout naturellement dans sa poubelle

    Les centres de stokage nucléaire, .. y compris la poubelle du voisin.., sont donc partout et il est chimérique de penser que les êtres vivants ou la Nature pourrait s’y accoutumer. La nature a mis des milliards d’années à force de séismes et d’érosion à enfouir le nucléaire et ainsi à permettre la vie à commencer et à peu près seul subsisterait aujourd’hui le gaz radon qui si on ne le cotoye pas 24/24h. est à peu près acceptable pour nos organismes. Aujourd’hui, dire qu’il existe du nucléaire d’origine naturel dans l’atmosphère est de la désinformation et/ou un mensonge. Les divers rubriques faites sur ce blog sont pour certaines le résultat de longs travaux à reprendre tous les calculs dont les soits-disants « physiciens » menteurs nous abreuvent. Leurs calculs sont faux et c’est démontré.
    La moindre particule d’un « déchet » radio-actif est largement de trop sur Terre.
    « Il n’y a pas de seuil sûr. » nous a dit l’inventeur du plutonium. Il faut le croire ..(Voir sur le blog)

    Pour les liens on peut commencer la recherche sur Google http://www.google.com/search?ie=UTF-8&oe=UTF-8&sourceid=navclient&gfns=1&q=stockage+radioactif et à préciser de nouvelles recherches en y accolant d’autres mots pour être plus précis encore.

  3. chamok dit :

    Salut,
    PARTOUT et N’IMPORTE COMMENT sont stockés ces « déchets » radioactifs!
    Ne pas employer le mot pollution pour la radioactivité, s’il vous plait.. C’est comme pour les torchons et les serviettes. La radio activité c’est ton cancer, nos cancers! et le papier, le mégot à terre est la pollution ..visuel.
    Et ils ne sont pas si « déchets » que çà puisqu’ils sont mortels pour des milliards d’années à celui qui aura l’audace de respirer un seul de ses atomes indestructibles qui volent à la moindre brise n’importe où il est sur Terre

    Ces « déchets » sont disséminés dans différents centres, enterrés, semi-enterrés, à libre libre, au fond des océans, des mers, à moins de 20m. de profondeur en URSS par exemple où on peut trouver au moins un sous-marin nucléaire avec les issues cimentées prêt à nous faire un Thernobyl bis lorsque quelques gouttes d’eau en viendra à atteindre l’intérieur (Inévitable), … etc…
    Dans le « meilleur » des cas, les déchets sont dans des fûts vitrifiés à durée de vie inconnue.. 1 000 ans, 120 ans? ou moins! puisqu’on n’avons pas de recul, nous en avons donc pas la moindre certitude.
    Ces « déchets » sont à l’air libre pour les plus dangereux.. Faut bien attendre qu’ils se refroidissent avant de pouvoir les mettre en boîte!
    Les « vieux » « déchets » refroidis sont stockés dehors dans leur emballage où ils attendent tranquillement que la rouille les ronge et sont soit-disant en attente de la solution miracle qui consisterait à les enterrer dans de couches géologiques afin de ne plus avoir à en supporter la vue.. Question sécurité, c’est la plus mauvaise des solutions sans aucun doute.

    Les lieux de stockage sont multiple en France et point n’est besoin de donner l’envie de donner les noms de lieux qui sont facilement trouvable sur internet afin de ne pas en plus! encourager une certaine forme de curiosité touristico-nuclairo… (J’avais commencé à faire un fichier Google Earth pour recenser ces centres de dépots nucléaires officiels ou pas!! mais devant l’immensité des recherches à faire, j’ai abandonné.) Le responsable officiel des « déchets » en France est l’ANDRA Il ne faut pas se limiter à considérer que les « déchets » radio-actifs ont pour seules origines les centrales nucléaires… De plus en plus de métiers auraient besoin!? de nucléaire.. Des milliers de tonnes de matières nucléaires transitent en permanence sur nos routes, le rail et dans le ciel et « on » en perd! Soit lors d’accidents, vols,…
    ..et pour terminer je peux citer la dernière mésaventure nucléaire arrivée aux (voireux) éboueurs suisses qui à leur arrivée sous le portique de détection nucléaire à la déchetterie ont entendu l’alarme.. Après avoir vidé le camion, ils ont retrouvé la couche qu’un cancéreux revenant de sa séance de rayons avait jeté tout naturellement dans sa poubelle

    Les centres de stockage nucléaire, .. y compris la poubelle du voisin.., sont donc partout et il est chimérique de penser que les êtres vivants ou la Nature pourrait s’y accoutumer. La nature a mis des milliards d’années à force de séismes et d’érosion à enfouir le nucléaire et ainsi à permettre la vie à commencer et à peu près seul subsisterait aujourd’hui le gaz radon qui si on ne le cotoye pas 24/24h. est à peu près acceptable pour nos organismes. Aujourd’hui, dire qu’il existe du nucléaire d’origine naturel dans l’atmosphère est de la désinformation et/ou un mensonge. Les divers rubriques faites sur ce blog sont pour certaines le résultat de longs travaux à reprendre tous les calculs dont les soits-disants « physiciens » menteurs nous abreuvent. Leurs calculs sont faux et c’est démontré.
    La moindre particule d’un « déchet » radio-actif est largement de trop sur Terre.
    « Il n’y a pas de seuil sûr. » nous a dit l’inventeur du plutonium. Il faut le croire ..(Voir sur le blog)

    Pour les liens on peut commencer la recherche sur Google http://www.google.com/search?ie=UTF-8&oe=UTF-8&sourceid=navclient&gfns=1&q=stockage+radioactif et à préciser de nouvelles recherches en y accolant d’autres mots pour être plus précis encore.

Laisser un commentaire

animaux en danger |
ONG ENFANT DIGNE |
la protection des animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ecoconstruction et bioclima...
| Un Blog conçu rien que pour...
| supert mon blog!!!!